Sélectionner une page

Y a-t-il un pilote dans l’avion ?

Mais que fait le Conseil fédéral sur le projet d’Accord-cadre avec l’Union européenne ? Lors de sa séance du 7 décembre 2018, il indiquait que le résultat des négociations correspondait dans une large mesure aux intérêts de la Suisse et au mandat de négociation, mais qu’il renonçait à parapher ce texte pour obtenir des clarifications sur les mesures d’accompagnement et sur la directive relative au droit des citoyens de l’Union. Depuis lors, la politique du Conseil fédéral n’est que valse-hésitation.

Accord du Brexit : succès pour le Royaume-Uni ? Exemple pour la Suisse ?

Selon certains, la Royaume-Uni de Boris Johnson aurait admirablement négocié l’accord de sortie de l’Union européenne (« Brexit ») et devrait servir de modèle pour notre pays. Le journaliste François Schaller soulignait récemment que ce traité constituerait une « lourde humiliation pour la Suisse » qui devrait « attiser la confrontation permanente entre souverainistes et soumissionistes ». Qu’en est-il véritablement ?

Vers une fonction publique modernisée

Vendredi dernier, au Grand Conseil, une motion du PLR, dont j’ai été le premier signataire, a été acceptée à une très large majorité gauche/droite. Ce texte, fruit d’une importante réflexion initiée au sein du PLR (avec notamment Cyril Aellen, Patrick Saudan, Pierre Kunz et Julien Marquis), partait du constat qu’il était urgent de rénover la fonction publique en lui insufflant une nouvelle culture de la confiance et de la responsabilité.

Ici, vous pouvez créer le contenu qui sera utilisé dans le module.

Le monde d’après pour un PLR

Quelle doit être la réponse du PLR à la crise que nous connaissons? Vaste sujet! La période que nous vivons est extraordinaire. On pourrait être tenté d’affirmer avec d’autres que cette crise signifiera un coup d’arrêt à la mondialisation et d’engager un nouveau procès contre le libre-échange. Ce serait une réponse superficielle. Depuis trente ans, la dynamique de la mondialisation s’est révélée très profitable pour d’innombrables pays, notamment en Asie.

Que nous aimions ou pas l’UE, elle apporte une réponse

La votation sur l’initiative UDC visant à abolir la libre circulation des personnes est une des plus importantes pour la Suisse depuis la votation sur les bilatérales. La question n’est pas simplement de savoir si nous sommes pour ou contre la libre circulation des personnes mais celle de savoir si nous souhaitons continuer la voie du bilatéralisme dans laquelle nous sommes engagés depuis vingt ans. Elle consiste à éviter l’entrée dans l’Union européenne («UE») tout en profitant d’une intégration économique au sein de la plus grande zone de libre échange au monde.

La Suisse n’a pas de matière première, elle doit investir dans le savoir

La Suisse doit sa prospérité à sa capacité d’innovation. Cette qualité nous la devons à nos ressources entrepreneuriales, académiques et humaines. Au niveau de la Confédération, les Ecoles polytechniques fédérales sont les navires amiraux de la recherche. C’est en 1855 déjà que la Confédération a fondé un institut « polytechnique » avec pour mission d’accompagner la transition vers l’industrialisation et former de la main-d’œuvre spécialisée […].

La finance durable fait partie d’une politique environnementale innovante

La définition d’une politique environnementale innovante et ambitieuse fait partie de mes priorités. La finance durable a toute sa place dans cette démarche qui doit se montrer incitative et non pas coercitive. Certains politiciens diabolisent systématiquement notre place financière, ce qui les rend incapables de réfléchir au rôle que ce secteur économique peut jouer dans la transition vers davantage de durabilité.

L’Europe des sciences

La Suisse vit du savoir et de l’innovation. Nos centres de recherches privés ou publics sont mondialement réputés. Cette excellence n’est pas le fruit du hasard. C’est avant tout parce qu’ils sont ouverts sur le monde et parviennent à attirer les meilleurs cerveaux au sein de nos hautes écoles.Ils sont productifs parce qu’ils interagissent avec les plus prestigieux centres de recherche à l’étranger.

La Suisse doit rester confiante et ouverte

Une bonne politique est celle qui s’inscrit dans le temps long et qui amène des réponses aux besoins de demain. À ce titre, il y a trois thématiques majeures et structurantes pour notre pays. Tout d’abord, il faut que la Suisse relève le défi climatique. La terre brûle au sens propre comme au sens figuré…

La Suisse et l’Union européenne, une communauté de destin

La Suisse, c’est un passé et une culture européenne. Nous sommes au cœur de l’Europe par nos frontières, par nos langues et par notre histoire. Si nous avons fait le choix de ne pas faire partie de l’Union européenne, nous sommes cependant totalement européens par notre façon de vivre et par les valeurs que nous défendons.